BA1110D, anticonformiste
Par   |  13 septembre 2020

La période a beau être difficile, les micro-brands horlogères fleurissent plus nombreuses chaque jour, avec plus ou moins d’intérêt. En creusant un peu, il nous arrive d’en dénicher retenant particulièrement notre attention. C’est le cas de BA1110D ( à prononcer… comme vous voulez), qui, au-delà d’une montre intéressante, ne propose rien de moins qu’un nouveau concept de commercialisation !

Ayant pris contact avec le constructeur, nous avons eu le plaisir de partager un petit moment impromptu avec Thomas BAILLOD, initiateur et porteur du projet, Céline DALBY, responsable de la marque, ainsi qu’Anaïs GEORGES DU CLOS, la tête communicante, afin qu’ils nous présentent la montre ainsi que ce fameux concept. Et si avant ce rendez-vous, nous nous demandions lequel des deux était le plus important à leurs yeux, nous avons désormais la réponse !
Les deux mon capitaine… c’est un peu l’histoire de la poule et de l’œuf, les deux sont indissociables, et comme Thomas le dit si bien, ce sont ses deux enfants, et il ne saurait être question d’en abandonner un !

Commençons par la montre donc, puisque notre passion nous porte vers le matériel. Ce premier modèle, qui en est désormais à sa quatrième variation, la « Chapitre 1.4 Black Ice », offre un mouvement automatique d’origine Asiatique, plutôt agréable à l’œil, équipé d’un double oscillateur ainsi que de 47 rubis, et proposant 42 heures de réserve de marche. Décrit comme cela, c’est propre, et dans la vraie vie ? Dans la vraie vie aussi. Prenant place dans un boitier de 43mm en acier inoxydable 316L avec couronne à 4hrs, le fond ouvert laisse voir une masse sobrement décorée du logo de la marque. Le verre saphir bombé à double traitement antireflet, fait apparaitre un cadran assez original, semi-ouvert, et proposant une grande lecture des secondes, accompagnée d’un cadran secondaire pour la lecture des heures et des minutes, légèrement décalé à une heure. Un peu étrange sur le papier, cela devient très agréable une fois au poignet. Différentes harmonies de coloris permettant d’ailleurs de choisir entre le faire ressortir, ou bien le fondre un peu plus dans la montre. Puisque nous parlions de la passer au poignet, le diamètre de 43mm, à priori un peu grand pour une morphologie légère, convainc totalement, ne paraissant jamais surdimensionnée. Imposante mais pas débordante, et suffisamment confortable, du moins pour les quelques minutes de cette découverte. Un essai approfondi ne devrait pas venir contredire cette sensation.

Les finitions sont propres, particulièrement rapportées au prix d’à peine 400€ ttc ! Le sacro-saint RQP (rapport qualité prix) devenant du coup formidablement attractif.
Une résistance à l’eau 3 ATM (simples éclaboussures) venant compléter la fiche technique.
Et puisque la marque est appelée a durer, d’autres versions, et mêmes d’autres modèles sont dans les starting block, dont un joli prototype que nous ne pouvons vous dévoiler, mais que, pour l’avoir eu en main, augure le meilleur.

Quid du concept, mis en avant par Thomas ? Il s’agit tout simplement de repenser de fond en comble la structure de distribution. Ses meilleurs vendeurs ? Ses clients, renommés « Afluendors » ! En effet, chaque acheteur de la montre, recevra un droit à « parrainer » quatre acheteurs, partant du principe qu’il n’y a pas de meilleur représentant que quelqu’un qui s’est déjà laissé séduire par l’objet. Pas de grossiste, le process passe par une application dédiée, et collaborative, qui termine directement chez le constructeur. Et que gagne le précepteur lorsqu’il a vendu ses 4 « droits » ? et bien il n’a plus qu’a choisir une montre qu’il recevra, gratuitement !!! Ce concept, mis en œuvre ici, et supporté par une application dédiée, représentant le deuxième rejeton de Thomas, pourrait s’adapter à n’importe quel produit, voir service.

Pour la petite histoire, la montre n’aurait jamais vu le jour si les marques horlogères ainsi que les détaillant approchés avaient donnés suite, mais pour notre plus grand bonheur, bien que Thomas s’en serait peut-être passé, nous voici également en présence d’un très bel objet horloger, propre à faire le bonheur des petits budgets, et pourquoi pas compte tenu de ses prestation, des plus exigeants aussi.

Credit photo : BA1110D

© DrivEmotion 2020 - Tous droits réservés.

Thank you for reading DrivEmotion.

S1-MMD-181114